SPM : Comment savoir si je suis concernée ?


La fatigue qui s'installe peu à peu, la motivation qui me quitte, le contact avec les autres qui devient plus pénible, et cette super idée que j'avais il y a quelques jours, que je trouve à présent si nulle ... Et puis, mon corps qui se détraque, je suis ballonnée, mon transit me joue des tours, l'acné de mes 14 ans squatte mon menton ... Qu'est-ce qu'il m'arrive ?


Bon dieu ce que j'ai pu me culpabiliser d'être changeante, de ne rien maîtriser, de subir ...


Aujourd'hui, j'ai enfin compris que tout cela est lié à ce qu'il se passe dans mon corps, tous les mois, quelques jours avant mes règles : comme 80% des personnes menstruées, je souffre de SPM : Syndrome Pré Menstruel.

Le SPM correspond à une série de symptômes physiques et psychologiques se manifestant 7 à 10 jours avant les règles. La raison la plus courante est le déséquilibre qui se crée entre 2 hormones : la progestérone qui s'effondre tandis que les oestrogènes restent stables.


Cela va entraîner des symptômes d'intensité plus ou moins variable d'une femme à l'autre, mais ce qu'il a de commun, c'est que le quotidien des femmes en est affecté.


Quels sont les symptômes physiques ?


- Ballonnements

- Constipation ou diarrhée

- Fatigue Intense

- Maux de tête

- Acné

- Bouffées de chaleur

- Seins douloureux, gonflés

- Troubles de l'appétit : fringales, boulimie

- Chutes de tension

...


Quels sont les symptômes psychologiques ?


- Irritabilité

- Stress, anxiété, angoisses

- Sautes d'humeur, déprime, états dépressifs

- Manque de motivation

- Difficulté à se concentrer

- Remise en question

- Manque de confiance en soi, tristesse

- Agressivité

- Hypersensibilité

- ...


Si vous cochez certaines de ces cases, sachez qu'un grand pas a été fait, vous savez à présent pourquoi tout cela vous arrive et que ce n'est pas une fatalité, des solutions existent pour que cette période soit plus douce.


6 règles pour atténuer les SPM


- Mangez sainement : moins de sucre, de gras, d'aliments inflammatoires, café, thé, alcool ...


- Bougez : faites de l'activité physique régulièrement


- Dormez suffisamment : un manque de sommeil accentue le SPM


- Supplémentez-vous en vitamines et oligo-éléments pour favoriser la synthèse de progestérone (magnésium, potassium, zinc, vitamine B6, vitamine A, E .... ) présents dans l'alimentation ou en compléments.


- Utilisez les plantes comme alliées, huiles essentielles, infusions ... (article SPM : les huiles essentielles qui font du bien)


- Evitez le stress durant cette période, c'est le facteur numéro 1 de dérèglement hormonal


A vous de jouer


Cet article vous a plu ?

👉🏽 N’hésitez pas à le partager

👇🏽 Laissez vos commentaires

⭐️ Retrouvez Rosie & Hilda sur Instagram et Facebook

36 vues0 commentaire